Test de L’Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel





L'ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel

 

L’Ombre de la Guerre accueille son premier DLC scénaristique qui met en scène l’elfe Eltariel déjà côtoyé dans le jeu de base. Que vaut cet ajout scénaristique ?

 

L’aventure d’Eltariel

Eltariel une elfe chasseresse qui a été choisie par la reine Galadriel afin de traquer les Nazgûl dans le Mordor. Cette dernière lui a confié ses pouvoirs de Lumière afin de vaincre les ténèbres que représentent les porteurs d’anneaux corrompus. Le personnage d’Eltariel est déjà connu dans L’Ombre dans la Guerre, prêtant plusieurs fois mains fortes à Talion durant son combat. Ce DLC se déroule après la fin du jeu, où Talion est en train de se transformer peu à peu lui-même en un Nazgûl. Encore conscient de ces actes, il demande l’aide d’Eltariel pour vaincre les deux soeurs Nazgûl Rebelle en recrutant des orques alliés pour construire une armée, lui promettant de lui remettre l’anneau une fois le combat terminé. Sous les conseils de la reine Galadriel, l’elfe va devoir parcourir les différentes cités pour faire appel à des partisans orques.

 

L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel

 

Modification de gameplay mis en lumière

Eltariel possède sensiblement les mêmes capacités que Talion/Celebrimbor, étant également une elfe. Elle peut donc sauter d’une hauteur faramineuse, courir extrêmement vite et grimper à peu près partout. Les combats se déroule également de la même façon mais un petit supplément fait son apparition dans ce DLC. Grâce aux pouvoirs de Lumière confiés par Galadrien, Eltariel peut imprégner les orques ennemis de lumières pour les éradiquer. Elle peut donc ainsi projeter des rayons lumineux, tirer des flèches de lumière et même poser des pièges de lumière au sol pour éblouir tous ses ennemis. Elle possède son propre arbre de compétences mettant à profit ces capacités liées à la lumière. Ce gameplay est bien pensé et permet de mettre en avant le style la chasseresse. Toutefois, le défaut majeur que j’avais remarqué dans L’Ombre de la Guerre n’a pas été corrigé, à savoir aucune possibilité de verrouiller un ennemi dans un combat. Ce qui peut devenir agaçant lorsqu’Etariel part dans une tout autre direction que celle de l’ennemi lors d’une attaque.

 

L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel

 

Une bonne durée de vie

La Lame de Galadriel comporte une bonne dizaine de quêtes principales et une vingtaine de quêtes annexes, sans prendre en compte les activités supplémentaires dans chacune des régions. Comptez tout de même cinq à huit heures pour venir à bout de toutes les quêtes et plus si vous voulez réaliser toutes les activités. Cette durée de vie reste correcte pour un DLC. Le système Nemesis est toujours présent et reste excellent face aux comportements des orques. Seul le recrutement n’est plus disponible parmi les orques qui errent dans la région. Eltariel ne recrute des orques que via les missions principales dans le but de servir le scénario du jeu.

 

L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Le système de Nemesis toujours au top
  • Les pouvoirs de Lumière
  • Une bonne durée de vie
  • L’univers du Seigneur des Anneaux
  • Le mode photo

 

  • Toujours pas de lock sur l’ennemi…
  • … Donc une caméra à la traîne
L'Ombre de la Guerre : La Lame de Galadriel

 

La Lame de Galadriel apporte un contenu scénaristique à l’Ombre de la Guerre face à la traque aux Nazgûl. Grâce aux pouvoirs de Lumière confiés par la reine Galadriel, Eltariel dispose d’une palette de compétence qui apporte de la nouveauté au gameplay du jeu. Il reste regrettable que les petits défauts de jeu de base n’aient pas été corrigé, ce qui aurait rendu les combats encore plus plaisant qu’il ne le sont déjà.

 

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur

 

 

 

2
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils