Test de Assassin’s Creed III Remastered et Liberation Remastered





Assassin's Creed III Remastered

Le troisième opus de la saga Assassin’s Creed ainsi que son spin-off sorti sur Vita, reviennent dans une compilation remasterisée sur Playstation 4.

 

Deux jeux en un

Assassin’s Creed III Remastered suit les aventures de Ratonhnhaké:ton, issu de la tribu Mohawk et d’un père britannique pendant la révolution américaine. Le jeu commence d’ailleurs avec ce dernier, Haytham Kenway qui fait partie des Templiers. Ceci permet d’avoir un aperçu des deux côtés. Malheureusement Kaniehti:io, la mère de Ratonhnhaké:ton, perdra la vie durant l’attaque de son village par les hommes d’Haytham voulant récupérer les terres pour trouver le site de la première civilisation. Le jeune homme va se rendre auprès d’Achille Davenport pour suivre un entraînement d’Assassin et sera alors renommé Connor. L’Assassin a pour objectif de faire tomber toutes les têtes responsables de la destruction de son village et de la mort de sa mère, même si ça doit le mener jusque son père.

Assassin’s Creed Liberation Remastered nous emmène ici à la Nouvelle-Orléans durant la même époque que Assassin’s Creed III. Pour la première fois dans la série, c’est une femme qui est le personnage principal, au nom d’Aveline de Granpré. Cette jeune femme issue d’un milieu aisé par son père français et d’une mère esclave africaine, est élevée par sa belle-mère Madeleine, depuis la disparition de sa mère. Profitant de son statut de Dame le jour pour déjouer l’invasion espagnole sur la Louisiane, et son rôle d’Assassin la nuit pour lutter contre les Templiers qui n’y sont pas étrangers. Elle a également la capacité de son fondre parmi les esclaves pour leur liberté. Avec les conseils de son mentor Aghaté, Aveline entreprend une lutte acharnée pour la liberté et pourra même s’allier avec un certain Connor.

 

Assassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III Remastered

 

Contenu supplémentaire

En plus des deux titres, cette compilation se complète avec La Tyrannie de Georges Washington, le DLC en 3 épisodes qui était sorti à la suite d’Assassin’s Creed III. Ce contenu nous permet de visualiser une réalité alternative dans le cas où le général Georges Washington aurait été corrompu par le pouvoir la Pomme d’Eden. Avide de son pouvoir, il est alors de devenu roi et instaure une tyrannie. Ce DLC très complet ajoute une dizaine d’heures de jeu et permet d’explorer un autre gameplay très intéressant. Connor aura des capacités animale comme la Cape du loup qui permet de devenir invisible, le Vol de l’aigle qui permet de voler d’un point à un autre et la Force de l’ours qui offre une attaque de masse.

Assassin’s Creed Liberation apporte quant à lui une petite nouveauté. Des missions ont été ajoutées et elles sont spécifiques aux différentes tenues d’Aveline. Une série de 5 missions spécifiques pour la Dame, l’Assassin et l’Esclave peuvent alors être jouées.

Le multijoueurs des deux jeux a par contre été retiré. Bien que le online sur l’épisode 3 était plutôt sympathique à l’époque, celui sur le support Vita n’était pas nécessaire. Je pense que le retrait de ce mode est une bonne chose et non utile pour un remaster comme celui-ci.

 

Assassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III Remastered

 

Un gameplay à l’ancienne

Assasin’s Creed III était le premier opus qui permettait d’escalader les arbres, d’entreprendre la chasse et de naviguer sur les eaux. Ces ajouts de gameplay étaient réellement innovant à l’époque. Je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine nostalgie pour cette époque qui, contrairement à Origins et Odyssey maintenant, ne permettait pas une totale liberté. Ici il faut trouver les points d’accroche pour pouvoir escalader une tour ou une montagne et des parkours étaient prédessiner pour parcourir les toits et rues rapidement. Le système de contre des combats offraient des stratégies différentes selon le type d’ennemis et Liberation proposait des enchaînements d’assassinats. Mais il y avait un réel gros point noir sur le gameplay qui m’a encore bien agacé, c’est le profil actif qui vous permet de faire courir le personnage mais aussi escalader sur la même touche. Ce qui veut dire que votre personnage a la fâcheuse tendance à escalader le moindre obstacle lorsque vous essayez de courir alors que vous ne voulez absolument pas monter sur un toit. Ceci engendre un bon nombre d’échec de missions à cause de ces touche mal pensées.

 

Assassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III Remastered

 

Aveline, femme aux multiples facettes

Dans Liberation, Aveline a la capacité de changer de tenue, ce qui modifie l’approche et le gameplay du jeu. Elle dispose de 3 tenues : la Dame, l’Assassin et l’Esclave. Elle peut changer de tenue n’importe quand depuis un vestiaire que vous aurez au préalable débloqué en l’achetant. Chaque tenue à ses avantages et ses inconvénients. La Dame peut séduire ou donner des pots-de-vin aux gardes pour s’infiltrer plus facilement, mais elle est incapable de grimper. Elle peut combattre avec sa lame secrète ou tirer des fléchettes empoissonnées avec son ombrelle et sa notoriété monte moins vite. Pour la réduire, il faudra éliminer les témoins protéger par des gardes. L’Assassin peut escalader librement, dispose d’un arsenal de combat mais sa notoriété ne sera jamais incognito et monte très rapidement. Pour la réduire il faudra corrompre les magistrats. Enfin l’Esclave peut se dissimuler dans la foule, voler aisément les pnj, escalader et se battre. Pour réduire sa notoriété, vous devrez déchirer les affiches de recherche. La réduction de notoriété peut se faire avec n’importe quelle tenue.

 

Assassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III Remastered

 

Connor et la gestion d’un Domaine

Connor va suivre un apprentissage d’Assassin auprès d’Achille dans son Domaine. Vous alors l’occasion d’étendre le Domaine en y accueillant de nouveaux habitants qui auront chacun leur métier, comme forgeron, fermier ou aubergiste. Grâce à cela, vous pourrez alors faire du commerce grâce aux récoltes de vos habitants via les convois. Vous pourrez par exemple envoyer des peaux d’ours de la chasseresse dans un comptoir à New York ou des fruits récoltés par les fermiers. Mais avant de pouvoir envoyer des convois, il faudra les fabriquer avec du bois vendus par les bûcherons. Ce système de troc est bien pensé et permet d’amasser d’argent pour améliorer votre équipement et poursuivre votre aventure.

 

Assassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III RemasteredAssassin's Creed III Remastered

 

Conclusion

+ Les points positifs– Les points négatifs

 

  • Connor et Aveline, personnages attachants
  • Une édition très complète
  • Le gameplay du DLC
  • Les différentes tenues d’Aveline
  • Le système de commerce
  • Le présent avec Desmond

 

  • Graphisme vieillit
  • Gameplay du profil actif horrible
  • Pas mal de bugs
Anthem

 

Cette compilation remasterisée d’Assassin’s Creed III et Liberation offre un large contenu en plus des deux titres parus sur Playstation 3 et Playstation Vita il y a plusieurs années. L’incorporation du DLC et son gameplay jouissif ainsi que de nouvelles missions sont un réel atout. Malheureusement l’ancien gameplay peut rendre un peu fou et les années se font un peu ressentir. Cependant, retrouver les anciens jeux restent un réel plaisir avec la partie sur le présent qui n’est plus aussi développée dans les jeux suivants.

 

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur sur Playstation 4.

 

 

 

Achetez Assassin’s Creed III
Remastered sur Amazon :
Achetez Assassin’s Creed III
Remastered sur la Fnac :
Resident Evil 2

 

 

3
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)