Les jeux vidéo n’ont pas besoin d’objectiver les femmes pour être populaires




Article sponsorisé

Soul Calibur 6

Ivy de SoulCalibur fait partie des personnages féminins les plus sexy du monde du jeu vidéo – Photo by mobu28, CC BY 2.0

 

Avec la sortie de SoulCalibur 6 le 19 octobre prochain, j’ai hâte de me remettre dans une des meilleures séries de jeux de basée sur les armes.

Mais dans certains des trailers promotionnels qui montrent les techniques de combat variées des personnages du jeu, je ne peux m’empêcher de voir le problème majeur que j’ai toujours eu avec la série et avec les jeux vidéo en général.

Parfois, on pourrait vraiment penser que les personnages féminins sont conçus pour les ados boutonneux ou les vieux garçons de 30 ans qui vivent H24 devant leur ordinateur. Il est impossible de défendre cette critique, étant donné le caractère absolument misogyne de la série SoulCalibur – un problème qui devient de plus en plus prononcé à chaque sortie.

Les personnages masculins reçoivent une armure qui, même si elle est souvent fantastique ou lourde, pourrait éventuellement offrir une certaine protection au combat. Les femmes reçoivent des combinaisons, des tenues de dominatrice et des versions sexy d’Halloween de costumes de guerriers historiques dans lesquels se glisser.

 

SoulCalibur 6

Différence au combat entre les armures pour les hommes et les tenues sexy pour les femmes dans SoulCalibur – Photo by BagoGames, CC BY 2.0

C’est une critique précise de la conception des personnages de jeux vidéo depuis des décennies. Les normes ont peut-être été différentes dans le passé, mais aujourd’hui, de telles représentations sexistes faites uniquement pour le regard masculin ne sont plus légitimes et ne représentent pas forcément ce qu’attendent les joueurs de jeux vidéo.

Être un joueur adulte de nos jours peut parfois être culpabilisant. Je pourrais être gênée de montrer ce jeu à des gens hors du milieu du gaming. Mais en y jouant, je me sens en partie responsable de la promotion des femmes objectivées dans les jeux vidéo. Les femmes de SoulCalibur sont peut-être des combattantes puissantes, stylées et incroyablement compétentes, mais elles ne sont pas autorisées à l’être sans être aussi sexualisées.

Les jeux vidéo ont toujours fait payer un prix aux femmes. Si elles sont habillées de manière appropriée, elles sont forcément en détresse. Si elles sont des guerrières, elles doivent montrer leur peau luisante. Si elles sont encore adolescentes, ou qu’elles sont très débrouillardes et intelligentes sans mettre en avant leur physique, elles sont reléguées au rang de personnages secondaires, rôle dans lequel elles excellent souvent.

Comparons cela à la série redémarrée de Tomb Raider, qui contient peut-être le jeu le mieux écrit et le plus réaliste de protagoniste féminine et de personnages de soutien dans l’histoire du jeu vidéoLara Croft, qui a commencé son existence en tant qu’objet sexuel étrangement polygonal qui a révolutionné le genre de la plate-forme 3D, est désormais emblématique de ce que les développeurs devraient rechercher dans leurs représentations des femmes – et même de tout le monde, en réalité.

 

Playstation 2018 actu

Lara Croft, vêtue chaudement pour affronter des souterrains – Photo by Stefan S, CC BY 2.0

Croft doit parfois sauver des personnages, mais ce ne sont pas des demoiselles en détresse. Ce sont ses amis et ses collègues, et leurs profils sont bien écrits. Leurs caractéristiques démographiques sont aussi variées que ce à quoi on pourrait raisonnablement s’attendre en se basant sur l’intrigue du jeu, et ils se révèlent parfois tout aussi compétents que Croft dans la résolution des crises auxquelles leur groupe est confronté.

Dans sa forme actuelle, Croft bénéficie d’un modèle de personnage réaliste, dont la féminité est apparente, mais non objectivée ou irréaliste. Ses vêtements sont raisonnables (pas d’armure de bikini en cotte de mailles) et le dialogue de son personnage est intelligent et bien scénarisé. Croft aurait facilement pu être un personnage masculin, sans aucune différence dans l’intrigue du jeu ni dans ses propres capacités.

Les jeux vidéo sont pour nous les fans, un véritable art en tant que tel. Et il faut motiver les développeurs à avoir cette perspective dans leurs créations de jeu. Restons critiques des médias que nous aimons, en questionnant nos jeux préférés tout en reconnaissant leurs forces et leurs succès. Je crois en l’avenir et en des jeux forts qui sauront faire de la femme l’égal de l’homme, tout en mettant en valeur des qualités stratégiques et intellectuelles plutôt que physiques.

Article sponsorisé

 

 

3
0

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 0

    0

    C’est tellement vrai ce que tu dis !!!

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils