Test de L’Ombre de la Guerre DLC : La Désolation du Mordor





Shadow of war la désolation du mordor

 

Le second DLC scénaristique de l’Ombre de la Guerre, intitulé la Désolation du Mordor, est centré sur le personnage de Baranor, l’occasion d’exploité le côté humain.

 

L’aventure côté humaine

La désolation du Mordor se concentre sur le personnage de Baranor, le capitaine de Minas Ithil, qui se voit parcourir les terres désertiques de Lithlad, après la chute de sa ville. En recherche de mercenaires pour prendre la forteresse de Shindrâm, il fera la rencontre d’un chasseur nain, Torvin, qui lui confectionnera de nouveaux équipements face à la menace régnant sur ces terres. En effet, en plus des armées d’orques, des monstres nommés « Mange-terre » sévissent dans le désert. Ces vers géants parcourent des sous-terrains créés par leurs passages et peuvent avaler un orque aussi rapidement qu’un spaghetti.

 

L'ombre de la guerre La désolation du Mordor L'ombre de la guerre La désolation du Mordor L'ombre de la guerre La désolation du Mordor

 

Un nouveau système de score

Comme Baranor est un humain qui ne possède pas d’Anneau de Pouvoir, il ne peut pas ressusciter et sa mort est donc définitive. Le gameplay du DLC suit cette logique et si votre personnage meurt, la partie est terminée. Il vous faudra recommencer depuis le début mais fort heureusement, les quêtes histoires terminées le resteront et les artefacts ramassés sont conservés. Mais tous les avant-postes, les mercenaires engagés et les aptitudes apprises seront réinitialisés. Le tableau des scores repose sur le principe de conquérir la forteresse en ayant au préalable pris les avant-postes. Plus vous êtes rapide, plus vous gagnerez de points. D’autres facteurs sont prit en compte comme le niveau de difficulté choisit, l’expérience accumulée… Vous pourrez ainsi battre votre record à chaque tentative réussie.

 

L'ombre de la guerre La désolation du Mordor L'ombre de la guerre La désolation du Mordor L'ombre de la guerre La désolation du Mordor

 

Un nouveau gameplay adapté

Qui dit humain, dit pas de spectre, pas d’anneau, donc pas de pouvoirs. Mais fort heureusement, L’Ombre de la Guerre sait s’adapter et propose une nouvelle palette d’armes permettant de faire aussi bien. Baranor possède un grappin qui lui permet de se déplacer d’un point à l’autre, tout aussi rapidement que les longs sauts de Talion. Mais en cas de chute ? Pas de problème, le personnage possède également un parachute, qui en plus d’amortir les chutes, lui permet de voler sur de longues distances. Au niveau des combats, Baranor peut lancer des carreaux. Il possède tout un choix entre les simples carreaux, les enflammés, les empoisonnés et les explosifs. Ajoutez à cela des améliorations d’équipements qui peuvent augmenter la force, la résistance, infliger certains malus… Les batailles humaines sont toutes aussi dynamiques qu’avec les elfes.

 

L'ombre de la guerre La désolation du Mordor L'ombre de la guerre La désolation du Mordor L'ombre de la guerre La désolation du Mordor

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Nouveau système de score
  • Nouvelle palette d’armes
  • Vision humaine du jeu

 

  • Tujours pas de lock ennemi
  • Durée de vie trop courte
  • Devoir tout refaire en cas de mort
God of War

 

Le dernier DLC de l’Ombre de la Guerre propose un gameplay centré sur le côté humain mais maîtrise parfaitement l’art du combat avec sa nouvelle palette d’armes. Le système de score est bien pensé pour justifier la mort du personne, seulement recommencer la conquête des avant-poste peut vite devenir agaçant si vous ne faites pas attention.

 

 

 

2
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils