Pourquoi les jeux vidéo coûtent aussi cher ?

La passion des jeux vidéo a un certain prix. Coût de production, répartition des prix… Pourquoi un jeu vidéo coûte si cher ? Quel avenir pour le prix des jeux vidéo ?

Pourquoi les jeux vidéo coûtent aussi cher ?

Les jeux vidéo ont toujours coûté cher. Dès la première PlayStation, les jeux vidéo coûtaient dans les 350 Francs, soit environ 50 €. Pour la PS2, ils étaient à 60 €. Vers 2006, avec l’arrivée des premières consoles HD, les prix ont augmenté à 70 € et ont stagné. Jusqu’à l’arrivée des consoles nouvelles génération, comme la PS5. Désormais le prix des jeux PS5 sont de 75 à 80 €.

Le budget jeux vidéo est conséquent. C’est pour cette raison que de plus en plus de gamers se tournent vers le marché de l’occasion. Acheter des jeux vidéo d’occasion permet de faire des économies.
Pour trouver des jeux vidéo d’occasion, le plus simple pour les joueurs est de sillonner les sites ou applications spécialisés dans la revente comme momox-shop. Il existe aussi les sites et applications de revente entre particuliers comme Vinted.

Mais pourquoi les jeux vidéo coûtent-ils aussi cher ?

Coût de production des jeux vidéo

Créer un jeu vidéo coûte de plus en plus cher et les budgets explosent. Au début de la création des jeux vidéo, les équipes étaient constituées d’une dizaine de personnes. Désormais, les équipes comprennent des centaines de développeurs.

En effet, de nos jours, les passionnés de jeux vidéo recherchent toujours plus de détails, des mondes toujours plus grands et plus impressionnants, des heures de jeu et des possibilités multijoueur.

Ainsi, les éditeurs produisent moins de jeux et se concentrent sur des super-productions, les jeux AAA, dont le coût de développement explose.

Pour donner un exemple concret, il y a une vingtaine d’années, un Crash Bandicoot de chez Naughty Dog coûtait environ 2 millions de dollars. En 2007, le premier Uncharted, toujours chez Naughty Dog, a coûté près de 20 millions de dollars. Enfin, Shadow Of The Tomb Raider, sorti en 2018, a coûté entre 75 et 100 millions de dollars, sans compter le budget marketing qui s’élève à près de 35 millions.

La répartition du prix des jeux vidéo

Lorsque vous achetez un jeu vidéo, le prix est réparti entre l’éditeur, le constructeur et le vendeur.

Selon un document financier d’Ubisoft datant de 2018, l’éditeur perçoit 55 % du prix de vente, le revendeur 25 % et le constructeur 20 %. Par exemple, pour un jeu vidéo de 80 €, l’éditeur touche 44 €, le revendeur 20 € et le constructeur 16 €.

En revanche, si vous achetez un jeu vidéo en ligne, la répartition du prix est différente, puisque le revendeur n’intervient plus. Ainsi, l’éditeur touche 70 % du prix de vente et le constructeur 30 %. C’est aussi pour cette raison que les éditeurs et les constructeurs développent la vente de jeux vidéo en ligne.

Quel prix pour les jeux vidéo à l’avenir ?

Les gamers continuent de vouloir toujours plus. De ce fait, les équipes continuent de s’agrandir et les coûts de production et de développement s’envolent.

Avec des coûts si importants, il est peu probable que les prix des jeux vidéo baissent. Les constructeurs et éditeurs cherchent à assurer un retour sur investissement. Les prix des jeux vidéo augmentent donc en même temps que les coûts de développement.

L’autre possibilité, c’est que les éditeurs poursuivent la tendance des jeux vidéo en ligne, avec les Games As A Service. Comme le service d’abonnement PlayStation qui propose 3 forfaits allant de 8,99 € à 16,99 €. Donnant ainsi un accès à des centaines de jeux vidéo, dont les jeux PS5.

Comme les sommes sont moindres pour l’éditeur, les dépenses des joueurs sont également réduites.

0

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)