Test de Watch Dogs Legion : Constituez votre propre team DedSec (PS4)

Watch dogs legion

Développeur : Ubisoft Toronto
Editeur : Ubisoft Entertainment
Genre : Open-world/Action
Date de sortie : 29 octobre 2020

Après un premier opus lancé en 2014 et un second en 2016, il aura fallu attendre plus longtemps pour voir apparaître le Watch Dogs Legion, après plusieurs reports.

 

Londres oppressé

Ce nouvel opus prend place dans une Londres futuriste où Dalton Wolf, ainsi que Sabine Brandt et d’autres membres du DedSec tentent d’empêcher l’explosion d’une bombe. Alors qu’il se trouve aux Maisons du Parlement pour désamorcer la bombe, Dalton découvre l’existence d’autres bombes placées aux différents coin de Londres. La menace Zero Day est lancée, mais il est trop tard. Dalton se fait tuer et le groupe DedSec est décimé, portant le chapeau des attentats survenus.

Nigel Cass prend la relève suite à la démission du gouvernement, et place Albion dans les rues pour faire régner l’ordre et éradiquer DedSec. Miraculeusement, Sabine a survécu à l’attaque et rallume les serveurs de DedSec ainsi que Bagley, une IA. Ils vont tenter de reconstituer le DedSec en recrutant des agents qui tenteront de venir à bout de nombreuses menaces qui pèsent sur Londres. Entre Albion, le SIRS, trafic humains et le fameux Zero Day, n’importe qui peut rejoindre la cause. En serez-vous ?

 

Watch Dogs LegionWatch Dogs LegionWatch Dogs Legion

 

Recruter et incarnez n’importe qui

C’est le slogan majeur de Watch Dogs Legion et la grosse nouveauté de la saga. Ubisoft a choisi de délaisser un héro à suivre, adieu Aiden Pierce ou Marcus Holloway, pour pouvoir incarner n’importe quel PNJ du jeu. Si ça pouvait sembler être frustrant au premier abord, l’idée est vraiment génial. Vous commencerez avec le choix du premier agent parmi une dizaine proposés. Tous différents, de leurs métiers à leurs caractéristiques et compétences. Après, vous pourrez choisir de recruter n’importe qui que vous croiserez sur votre route. Il suffira de les scanner avec votre téléphone pour voir leur fiche descriptif. C’est ce qui est important pour savoir quelles sont leurs caractéristiques principales ou uniques qui seront utiles pour vos missions. En effet, recruter un avocat vous sera utile pour libérer plus rapidement un agent emprisonné. Un ouvrier de chantier aura accès direct aux drones de chantier pour survoler les zones. Certains PNJ disposent d’armes et de véhicules. Un agent d’Albion vous permettra d’entrer plus facilement dans les zones interdites. Ca m’a beaucoup rappelé Hitman lorsqu’il endosse certaines tenues pour s’infiltrer et doit faire profil bas. Ici c’est la même chose lorsque vous incarnez des PNJ qui doivent se fondre dans la masse. D’ailleurs, en incarnant un agent secret, il étrangle ses ennemis avec une corde lorsque vous vous faufilez derrière. Quelque soit votre choix, une fois votre recrutement lancé, vous devrez terminer une mission pour le faire rejoindre votre équipe. Tous ne sont pas favorables à la cause DedSec, et vous devrez faire un effort supplémentaire pour pouvoir les rallier à votre cause. Grâce au Profiler avancé, un compétence à débloquer, vous pourrez consulter l’agenda de votre recrue potentielle et lancer des quêtes pour les aider sur certaines choses, comme aider leur grand-mère, rembourser des dettes. Ils deviendront alors réceptif.

Dans Watch Dogs Legion, vous pourrez choisir au début du jeu si les morts seront permanentes au non. Si vous choisissez oui, lorsqu’une de vos recrues se fait tuer, elle est définitivement perdue. Si vous choisissez non, en cas de mort, ça se transforme en arrestation et vous devrez attendre un certain temps avant de pouvoir la réutiliser. C’est là qu’avoir un avocat dans votre équipe est bénéfique. Attention, certains PNJ ont tout de même en caractéristiques mort définitive, donc ils ne reviendront pas dans votre équipe, dans n’importe quel mode.

Même si l’idée de recruter n’importe quel PNJ selon leurs compétences est géniale, elle est furieusement mal exploitée. Vous serez totalement libre de jouer n’importe qui sans vraiment de contraintes. Alors qu’il devrait y en avoir pour justement trouver la bonne recrue qui pourrait réussir la mission. C’est ce qu’on nous montrait dans la première mission en trouvant un ouvrier de chantier afin d’avoir accès à son drone qui nous permettait de survoler le chantier. Or, par la suite ces drones de chantier sont disponibles un peu partout sur la carte, ce qui rend d’incarner un ouvrir de chantier obsolète. Pareil pour les armes et véhicules, on possède des armes dans nos compétences de bases et les véhicules se volent facilement. Tous les PNJ peuvent pirater n’importe quoi, donc un hackeur n’a pas non plus grand intérêt. L’approche des missions peuvent se faire comme on le souhaite, à la discrétion ou de front…

 

Watch Dogs LegionWatch Dogs LegionWatch Dogs Legion

 

Différentes approches de gameplay

L’élément majeur de la série Watch Dogs, c’est le piratage. Legion n’échappe pas à la règle. Vous pourrez prendre le contrôle des caméras de surveillances afin d’analyser la zone et trouver votre objectif principal. Il est même possible de réussir une mission sans jamais entrer dans la zone interdite en toute discrétion. Depuis les caméra de surveillance, vous pourrez activer des pièges pour éliminer les gardes à proximité, télécharger des données ou des clés pour ouvrir des portes verrouillées. Si le champ de vision de la caméra n’est pas assez large ou précis, vous pourrez même pirater un drone à proximité pour une meilleure liberté. Mais si vous avez besoin d’une interaction avec un panneau de contrôle, là vous pouvez envoyer un arachrobot. C’est un robot araignée qui se faufile à un peu près n’importe où et peut pirater n’importe quoi. Avec tous ces équipements, il est facile de faire du grabuge à distance.

Dans les cas où une interaction physique est demandée, vous pouvez déjà libérer la voie grâce aux outils précédemment cités et utiliser des compétences comme le camouflage AR qui vous permet de vous dissimuler quelques instants aux yeux ennemis. Ou bien si préférez l’action, vous pouvez vous jeter coeur et âme dans la gueule du loup et tirer sur tout ce qui bouge. Là aussi des compétences vous seront utiles, comme enrayer l’arme ennemi pour éviter des tirs ou désactiver les drones pour avoir un peu de répit. Le choix est vôtre. Attention tout de même, la touche L1 sert à beaucoup de choses, entre les piratages de caméras, contrôle d’arachrobot, désactivation de drones, il arrivera souvent que l’action effectuée ne soit pas celle demandée.

Watch Dogs Legion propose toujours un jeu à monde ouvert dans les rues de Londres très bien représentées. Les activités et missions sont nombreuses, sans parler des possibilités de recrutements. Chaque borough est à libérer face à l’oppression des différents gros poids lourds qui les menacent.

 

Watch Dogs LegionWatch Dogs LegionWatch Dogs Legion

 

Conclusion
+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Le recrutement de n’importe quel PNJ…
  • Londres fabuleusement représentée
  • Des approches variées de gameplay
  • La mécanique de piratage

 

  • … Mais mal exploité
  • Un scénario prévisible
  • Assez répétitif

 

 

 

Scénario
14/20
graphismes
17/20
Gameplay
18/20
OST
15/20
Watch Dogs Legion

 

Watch Dogs Legion a réel potentiel grâce à la nouvelle mécanique de recrutement des PNJ. Incarnez n’importe qui selon ses compétences était beau sur le papier, mais en pratique c’est malheureusement sous exploité voire obsolète à cause de la possibilité d’y avoir accès avec tout le monde. Aucune restriction dans les missions, trop de liberté alors qu’il aurait été plus judicieux d’aller recruter le bon agent pour une mission donnée. Néanmoins, le jeu et son gameplay de piratage reste toujours ausi plaisant ainsi que de parcourir les rues de Londres fidèlement représentées. Le scénario reste divertissant avec des faits de société lourds, mais ses 5 arcs narratifs se dispersent et la fin est bien trop prévisible.

 

 

Ce test a été réalisé à partir d’un code éditeur sur Playstation 4.

0
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)