Test de Giraffe and Annika : Explorez la mystérieuse île de Spica

Giraffe and Annika

Développeur : Atelier Mimina, KamiPallet
Editeurs : NIS America, Koch Media
Genre : Aventure – Musical
Date de sortie : 28 août 2020

Après une première parution en 2018, Giraffe and Annika, le premier jeu d’Atelier mimina, arrive sur console pour nous enchanter tant bien que mal.

 

Giraffe and Annika

Annika est une jeune fille avec des oreilles de chats qui se réveille, à la suite d’un étrange rêve, sur une mystérieuse île nommée Spica. Privée de ses souvenirs, elle part visiter l’île jusqu’à croiser le chemin d’un jeune garçon prénommé Giraffe qui semble bien la connaître. Il lui demande de l’aider à trouver 3 fragments d’étoiles cachés dans 3 donjons répartis sur l’île afin de faire revenir sa mémoire. Le jeune garçon n’est pas capable de réaliser cette tâche tout seul à cause d’une barrière magique qui lui bloque l’accès des donjons, seule Annika est capable de passer à travers, étant la dernière des Felycans.

Giraffe et Annika vont donc partir ensemble dans l’exploration de l’île de Spica et devront aider ses habitants pour pouvoir accéder aux zones menant aux donjons. Ce n’est sans compter sur la récalcitrante Lily qui ne laissera pas Annika s’emparer facilement des fragments. Cette semble d’ailleurs bien connaître la petite Felycan…

 

Giraffe and Annika
Giraffe and AnnikaGiraffe and AnnikaGiraffe and Annika

 

Giraffe and Annika

La petite île de Spica disposent de zones bloquées par des portes de couleurs qu’il faudra déverrouiller avec une clé correspondante. Pour cela, Annika va devoir aider les habitants et résoudre quelques simples énigmes pour les mériter. Ce ne sont que des faibles éléments pour emplir le contenu un peu pauvre du jeu. En effet, la jeune Felycan ne dispose pas beaucoup d’habilités au début du jeu, elle ne sait même pas sauter. C’est une compétence à débloquer en récupérant l’un fragment des étoiles. Tout comme le fait de courir ou de nager. Il faudra donc avancer un peu dans le jeu pour pouvoir profiter pleinement de choses basiques mais qui s’avèrent frustrantes par la suite. Les sauts d’Annika sont d’une imprécision et la font légèrement planer, ce qui rend les simples sauts de plate-formes un réel calvaire où l’on doit garder son sang froid.

La jeune fille ne sait pas se défendre non plus, vous devez donc éviter les fantômes qui rôdent et subir leurs coups en cas d’attaques. Fort heureusement, elle récupère de la vie en s’approchant des cristaux qui pullulent sur l’île. Il faut donc calculer les passages à risque avec la perte de vie jusqu’au prochain cristal pour éviter une mort. Dans ces cas là, vous respawnez non loin. Les points de sauvegardes sont représentés par des chats grossiers modelés qui se chargent de conserver votre mémoire.

Autre point de contenu, des collectibles sont dispersés un peu partout. Ce sont des coffres qui contiennent des images de chats en tout genre que vous pourrez échanger contre des lots à un petit fantôme. Certains sont bien cachés et demanderont certaines habilités pour pouvoir les récupérer. C’est le seul point qui permet de passer un peu plus de temps en exploration, si l’envie vous en dit.

 

Giraffe and Annika
Giraffe and AnnikaGiraffe and AnnikaGiraffe and Annika

 

Giraffe and Annika

Afin de pouvoir récupérer les fragments tant convoités par Giraffe et Annika, vous devrez traverser des donjons jusqu’à la pierre. Il suffit simplement de traverser une zone infester de fantômes à éviter en emprunter les chemins qui s’offrent à vous. Certains vous demanderont de l’aide pour briser des obstacles aux commandes d’un chariot et d’un fusil et d’autre de vous coordonner avec des interrupteurs pour voir faire apparaître des chemins. Le vrai potentiel du jeu arrive lorsque vous êtes sur le point de vous emparer de la pierre et que le boss pointe le bout de son nez.

En effet, Annika va devoir se battre contre un adversaire, se battre est un grand mot, en réalité elle dansera pour mettre KO son adversaire. Grâce à une canne magique qui apparaît pour l’aider, vous allez devoir contrôler la jeune fille pour suivre le rythme des attaques de l’ennemi. En choisissant le bon côté, vous devrez presser la touche lorsque la boule d’énergie envoyée atterri sur le cercle au sol pour infliger des dégâts, tout en évitant les attaques lancées en même temps. Vous aurez le choix entre 3 difficultés avant de lancer le combat. Et sachez que ça ne sera pas simple comparé au reste du jeu. Le rythme est soutenu et parfois le timing est millimétré. Certains rythmes devront être maintenu et d’autres juste tapé. Un score et un combo se cumuleront durant votre combat et à la fin de celui-ci une note vous sera décernée. Si vous visez la note S pour chaque mode, il vous faudra de bons réflexes. Dommage qu’il n’y ait que 5 combats de ce genre.

 

Giraffe and Annika
Giraffe and AnnikaGiraffe and AnnikaGiraffe and Annika

 

Conclusion
+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Une histoire sympathique
  • Les combats de boss rythmés
  • Les cinématiques bandes dessinés

 

  • Un univers pauvre en contenu
  • On aimerait plus de combats en rythme
  • Des sauts catastrophiques
  • Pas de traduction française
  • Courte durée de vie (5 heures)
Scénario
15/20
Graphismes
14/20
Gameplay
11/20
OST
14/20
Streets of Rage 4

 

Giraffe and Annika manque de contenu dans son exploration et ce qui se révèle être son point fort, les combats rythmés, sont malheureusement peu nombreux. Les petites choses basiques, comme le saut, doivent se débloquer pour s’avérer être peu maniables, c’est dommage. Heuresement, ses personnages sont attachants et l’histoire mérite d’être terminée. Les gaphismes sont jolis, bien que parfois simplistes, mais les cinématiques en forme de BD ont tout leur charme.

 ‘

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur sur PS4.

1
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)