Test de la bêta privée de Tom Clancy’s The Division 2





The Division 2

 

Avant son lancement le 15 mars prochain, Ubisoft propose une bêta privée de Tom Clancy’s The Division 2, afin de recueillir les retours des joueurs sur d’éventuelles améliorations à apporter.

 

La découverte du jeu

N’ayant pas fait le premier opus, c’est avec l’œil de la nouvelle venue que j’ai testé cette bêta de The Division 2. Le jeu commence par quelques réglages, puis une personnalisation du personnage. Seulement la bêta ne dispose d’aucun outil hormis choisir entre une femme et un homme et un modèle aléatoire. On va donc devoir se contenter du plus potable que l’on trouve. Je remarque déjà une apparition lente des textures, ce qui change le personnage après quelques secondes… Ensuite, je suis plongée dans la scène d’introduction du jeu où je peux me mettre dans le contexte de l’histoire. La réalisation et la mise en scène sont superbes. A la suite d’une pandémie, le monde que nous connaissions s’es éteint. Les communications se sont éteintes, les transports se sont arrêtés et les pharmacies vidées. Mais des gens survivent dans ce monde post-apocalyptique, tandis que d’autres en profitent pour semer le chaos et faire chuter les grandes villes. C’est le genre de scénario qui me plait bien !

 

Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2

 

Interface et visuels

N’ayant aucune connaissance de la licence, j’ai dû mettre un petit temps pour m’adapter à son interface du jeu. Le radar de la carte qui affiché en haut à gauche m’a complètement perturbée, ayant l’habitude de l’avoir en bas de l’écran et dans mon champ de vision. J’ai peut être une télévision trop grande, mais je dois sans cesse lever les yeux pour surveiller l’indicateur. Tout comme les écritures minuscules, j’ai mis du temps avant de voir où étaient affichés les objets que je trouvais en ouvrant les coffres ou sacs. Ça aurait été plus pratique de les avoir affichés au centre avec l’ouverture du coffre, comme on peut le voir lors des loots sur les corps ennemis. En ouvrant la map, j’ai pu voir une interface bien pensée avec mon personnage en 3D à son emplacement. Je dois avouer qu’elle est bien pratique et son système de GPS également qui affiche une ligne flottante dans le jeu. Il y a également la présence d’un mode photo. J’adore les modes photos, surtout quand les jeux sont magnifiques, il y a de quoi faire des images vraiment sympas. The Division 2 arbore des graphismes bien sympas, je pense que le mode photo y sera bien utile avec ses outils de réglages.

 

Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2

 

Basé à Wachington D.C.

The Division 2 se déroule dans la ville de Washington D.C. qui a été reproduite à l’échelle pour une meilleure immersion du jeu. Le tout premier objectif est de se rendre à la maison blanche qui est la base de toutes les opérations. C’est ici qu’il faudra revenir pour améliorer son personnage et ses compétences. Le but est de reprendre le contrôle de la ville face aux différentes factions ennemis comme les Hyènes, les True Sons ou les Parias. En se promenant librement, on pourra tomber sur ses ennemis un peu partout. Il y a d’ailleurs des points de contrôles à récupérer et à défendre face à ses factions et d’autres activités annexes. En les prenant, vous étendrez votre zone de sécurité et réduirez la présence ennemi. Ça me rappelle beaucoup d’autres jeux d’Ubisoft, mais la mécanique marche toujours aussi bien. La bêta propose de tester les deux premières missions principales et plusieurs activités annexes qui offrent déjà de bonnes heures de jeu. L’histoire comporte des cinématiques qui là encore, j’ai pu voir l’apparition des textures et ombres en retard.

Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2

 

Gameplay et compétences

The Division 2 arbore un gameplay plutôt fluide. Les gunfights sont rythmés et intenses et offre plus de stratégies au fur et à mesure que vous évoluez dans vos compétences. J’apprécie beaucoup le viseur qui, pour certaines armes, indique le niveau de votre chargeur, très pratique pour savoir quand effectuer la recharge. Une petite interface apparaît sous le personnage lorsqu’une présence ennemi est détectée, indiquant la jauge de vie et toutes les armes équipées, munitions ainsi que les compétences. Vous pourrez ainsi voir quand l’utilisation des compétences est disponible. La bêta ne propose qu’un nombre limité de ces compétences, mais j’ai pu débloquer la tourelle qui est devenue ma meilleure amie. On peut ramasser un peu partout et sur les ennemis des pièces d’équipements et de nouvelles armes pour améliorer les stats du persos. D’ailleurs, les munitions ne sont pas vraiment un problème dans le jeu quand j’ai remarqué qu’on commençait avec un pistolet à munitions infinis et la quantité d’armes qu’on peut trouver. Les ennemis possèdent également un indicateur pour connaître leur jauge de santé et les spécialités qu’ils disposent comme des grenades, boucliers ou ceux qui viendront en courant vers vous. Tout comme les RPG, en plus des améliorations de compétences actives et passives et les pièces d’équipements à changer sans cesse, vous gagnez de l’expérience pour monter en niveau. Ceci n’est qu’une petite partie de ce que propose The Division 2, le jeu dispose énormément d’éléments !

Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2

 

L’aspect multijoueur

Je suis de nature solo, alors quand il s’agit de devoir jouer avec d’autres personnes dont on doit dépendre, ça ne m’enchante guère. Je suis déjà soulagée de voir qu’on ne impose pas les autres joueurs dans notre notre et qu’on peut évoluer librement dans l’histoire. On peut rejoindre et appeler d’autres joueurs pour nous aider dans l’histoire à travers une demande d’appel à agents. Il suffira alors d’y répondre pour rejoindre les autres joueurs dans leur partie. On peut voir sur la carte les icônes d’appels et choisir lequel rejoindre. Bon malheureusement j’ai subi une déconnexion après plusieurs minutes… Et les serveurs sont devenus indisponibles par la suite, donc la coop n’aura pas durée longtemps. Ensuite il y a les parties de matchmaking, où là on retrouve du multijoueurs pur et dur. J’ai pu essayer des parties d’escarmouches qui opposent 4 joueurs à 4 autres joueurs. Les équipes commencent avec un certains nombres d’appels qui se réduit lorsque le joueur de l’équipe meurt. L’équipe arrivée à 0 perdu. Je ne suis pas très forte dans ces modes, peut être pour cela que je n’apprécie pas toujours. Mais je dois dire que ça m’a bien divertie. J’étais étonnée de voir la possibilité d’utiliser ma tourelle, ce qui est quand même une valeur ajoutée dans l’arsenal. Du coup, tout le monde use de ses compétences pour placer des zones stratégiques de défense ou carrément foncer dans le tas. C’est sur c’est la guerre, tout en veillant sur ses équipiers en cas de problèmes pour les réanimer. Des bonus apparaissent sur la carte, donnant un avantage à l’équipe qui la récupère, tout en prenant un risque en s’y dirigeant. L’unique carte et mode que j’ai pu tester mont donc bien défoulé, à voir ce que donneront les différents modes.

Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2

 

Bugs et crash intempestifs

Malheureusement j’ai eu énormément de problèmes sur cette bêta. Le jeu a beaucoup crashé et quand je jouais longtemps, j’étais déconnectée pour revenir au menu principal. J’ai déjà parlé des textures qui arrivaient en retard par moment, mais j’ai également eu aussi les décors qui n’apparaissait pas du tout. J’ai donc pu voir des zones vides où certains éléments volaient, des immeubles transparents… C’est un peu moins joli du coup. Mais le plus contraignant, c’est le bug d’une mission annexe. Je devais ouvrir la porte d’un garage mais en arrivant devant la porte, aucune action possible. Après recherche, je n’étais pas la seule dans ce cas, très embêtant car impossible de terminer la mission !

Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2 Tom Clancy's The Division 2

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Un gameplay rythmé
  • De nombreux éléments d’améliorations
  • Le système de refuge et zones sécurisées
  • Grande liberté de jouabilité
  • Interface pratique

 

  • Nombreux bugs et crash
  • Retard des textures
  • Écritures trop petites

 

N’ayant jamais fait le premier opus et n’étant pas particulièrement intéressé par le concept multijoueur, je dois avouer que j’ai été conquise par The Division 2. Son histoire et son gameplay rythmé offre une bonne base pour évoluer dans cette grande ville en proie au chaos. Avec ces innombrables éléments de personnalisations, compétences et objectifs, le jeu annonce un contenu plus que prometteur. Mais ce n’est sans compter sur ces bugs et crash intempestifs qui viennent gâcher tout le plaisir. A un peu plus d’un mois de sa sortie, Ubisoft doit régler ses détails pour peaufiner le jeu qui a finalement suscité mon intérêt.

 

 

 

 

Achetez Tom Clancy’s The
Division 2 sur Amazon :
Achetez Tom Clancy’s The
Division 2 sur la Fnac :
Resident Evil 2

 

 

2
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils