Test de Resident Evil 7 Biohazard : Plongez dans l’horreur de la famille Baker




Resident Evil VII Test

Resident Evil fait partie des sagas les plus cultes du jeu vidéo, connu pour en avoir fait frissonner plus d’un lors de sa sortie en 1996. Après 20 ans et de nombreux titres parus, Capcom tient à revenir sur ses fondamentaux et promet de plonger les joueurs dans l’horreur absolue.

 

Bienvenue dans la famille Baker

Le jeu prend place en Louisiane, dans la ville fictive de Dulvey. Ethan Winters reçoit un e-mail de sa femme Mia, lui demandant de venir la récupérer à cet endroit. Fait étrange, Mia a disparu depuis maintenant 3 ans et est présumée morte. Ethan décide tout de même de se rendre sur les lieux dans l’espoir de retrouver sa femme disparue. Malheureusement, l’homme était loin de se douter de ce qui l’attendrait dans le domaine des Baker, une résidence délabrée qui semble à l’abandon sur un terrain complètement défraîchi. Pire encore, ses occupants sont les membres d’une famille glauque et horriblement dangereuse face à laquelle Ethan devra survivre.

Resident Evil 7 Biohazard Resident Evil 7 Biohazard Resident Evil 7 Biohazard

 

Un vaste domaine énigmatique

Le jeu se déroule dans le domaine des Beker, propriétaires d’une d’une résidence et d’annexes qui renferment pièces secrètes et secrets. A l’instar du manoir Spencer de Resident Evil premier du nom, Ethan devra trouver des clés spécifiques pour ouvrir les portes verrouillées afin de s’enfouir davantage dans les lieux et trouver un moyen de s’échapper. Les mécaniques de jeu nous ramènent à l’essence pure d’un Resident Evil, avec la résolution d’énigmes qui permettra de mettre la main sur des objets-clés ou celle de puzzles utilisant les ombres qui permettront d’ouvrir des passages secrets. Si l’exploration du domaine des Baker offre une large liberté, ce n’est sans compter sur ses habitants qui vous pourchasseront et qui feront tout pour vous capturer.

Resident Evil 7 Biohazard Resident Evil 7 Biohazard Resident Evil 7 Biohazard

 

De l’horreur à l’état pur

Resident Evil 7 Biohazard propose quelques changements, notamment avec la différence de vue qui se fait maintenant à la première personne appelée « vue isolée » . L’autre différence est l’incarnation du héros. Exit les membres surentraînés du S.T.A.R.S pour faire place à un homme ordinaire sans aucune compétence particulière. Ces deux nouveaux éléments réunis permettront aux joueurs de vivre et de ressentir l’horreur comme jamais. En effet, le fait d’incarner d’Ethan permet aux joueurs d’être plus en empathie avec lui et la vue à la première personne d’avoir l’impression d’être à sa place. De ce fait, l’expérience de Resident Evil 7 y est davantage oppressante. Avec une ambiance et une atmosphère pesante, votre survie devient capitale et chaque craquement, chaque bruissement est amené à vous stresser au point de vous faire peur à chacun de vos pas. Ajoutez à cela des « jump scare » bien placé et vous voici dans un univers complètement terrorisant. Heureusement pour vous, vous ne serez pas complètement sans décences face aux réels dangers qui vous autour. Vous mettrez la main sur quelques armes qui serviront à votre protection mais attention, déjà que les munitions soient des ressources rares, vos ennemis ont une très grande résistance aux balles. Si bien qu’il est souvent préférable de se cacher d’eux et de les contourner pour éviter de faire couler votre sang. Mais garde à vous, parfois se cacher ne vous protège pas de mauvaises surprises !

Resident Evil 7 Biohazard Resident Evil 7 Biohazard Resident Evil 7 Biohazard

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Un vrai survival-horror
  • Une ambiance effrayante
  • Une famille complètement barjos
  • Des énigmes et des puzzles recherchés
  • Pas de vrais liens avec les autres jeux
  • Cheveux des personnages féminins qui gesticulent
Final Fantasy XV test

 

Resident Evil 7 Biohazard réussit son pari pour vivre une expérience qui plonge totalement les joueurs dans l’horreur. Une ambiance sinistre et bien pensée afin d’exercer en continue un sentiment de stress. Bien que ce nouveau volet reprenne les mécaniques de base avec ses énigmes et puzzles pour progresser, il n’a pas de réels liens avec ses prédécesseurs et s’apparenterait plus à un spin-off.

1
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils