Test de Resident Evil 3 Remake : La belle et la bête (PS4)





Resident Evil 3

1 an après la sortie de Resident Evil 2 Remake, c’est au tour de Resident Evil 3 de faire peau neuve et de nous offrir une nouvelle vision de l’horreur avec Nemesis.

 

Raccoon City, quelques heures auparavant

Le jeu se déroule seulement quelques heures avant les événements de Resident Evil 2 avec Leon et Claire, et 2 mois après ceux de premier Resident Evil au manoir Spencer. Nous retrouvons Jill Valentine, héroïne et rescapée du premier épisode, qui fait partie des membres du S.T.A.R.S. Elle a décidé de rester à Raccoon City après ces événements, pour enquêter sur un laboratoire secret d’Umbrella. Un soir, elle reçoit un appel de son équipier Brad Vickers, qui la prévient de quitter tout de suite son appartement car il arrive pour elle. Jill a à peine le temps de raccrocher qu’un colosse surgit chez elle. La jeune femme découvre alors avec horreur, les rues de Raccoon City envahies de zombies.

Elle est alors secourue par Carlos Oliveira, un membre de l’U.B.C.S. qui réunit les civils dans le métro pour une évacuation. Jill et Carlos vont devoir unir leurs forces pour affronter le Nemesis, un terrible colosse qui a pour seul but d’éliminer les membres du S.T.A.R.S., et partir en quête d’un vaccin pour sauver la population des ravages du virus T qu’à créer la compagnie d’Umbrella Corporation.

 

Resident Evil 3 RemakeResident Evil 3 RemakeResident Evil 3 Remake

 

Nemesis, cette bête obsédée par la belle

A l’instar du Tyran Monsieur X dans Resident Evil 2, Nemesis est un colosse qui vous pourchasse sans relâche. Bien plus oppressant et dangereux, ce Nemesis ne recule devant rien pour s’en prendre à Jill. Il est rapide et peut sauter pour venir vous barrer la route. La fuite n’est pas toujours la meilleure solution face à lui, il faudra user des esquives mais aussi des éléments du décors comme les barils explosifs et les générateurs électriques pour le sonner quelques instants et vous donner du répit pour mettre de la distance entre vous. Et si ce n’étais pas déjà suffisant, Nemesis pourra même s’équiper d’armes comme un lance-flamme ou un lance-roquettes pour rendre sa chasse encore plus oppressante qu’elle ne l’était. Les scripts du colosse l’empêche tout de même de rentrer dans la plupart des pièces et immeubles où vous pourrez trouver refuge.

Principal ennemi du jeu, Nemesis vous donnera du fil à retordre, surtout lors de l’évolution de ces différentes formes qui le rendra de plus en plus impressionnant. Mais il n’est pas le seul danger qui rôde à Raccoon City, des zombies ont envahis la ville. On pourra également affronter des Lickers vu dans le RE2 ainsi que les Pale Head aperçu dans le DLC. Les hunter y et Hunter β ainsi que les chiens zombies ne sont pas en reste dans le jeu, déjà présents dans l’opus original. Des parasites vous barreront aussi la route, capable de vous attaquer à distance grâce à leurs tentacules.

 

Resident Evil 3 RemakeResident Evil 3 RemakeResident Evil 3 Remake

 

De l’action parmi l’horreur

Resident Evil a toujours su être oppressant, et encore plus avec ses Remakes. Sentir et entendre un colosse dans votre dos, tout en vous méfiez des angles des couloirs où peuvent surgir des zombies assoiffés pendant votre fuite. Mais le survival ici est abouté par l’action qui vous donne plus de pouvoir sur les ennemis. Dès les premières minutes du jeu, on sent vraiment ce mélange explosif avec l’arrivée de Nemesis et la destruction des lieux qui font valser Jill dans tous les sens. Je n’ai pu m’empêcher de penser au premier Remake de Tomb Raider où Lara prenait cher également, d’ailleurs leurs tenues sont très similaires.

Mais Jill n’est pas du genre à se laisser faire. Le jeu propose un arsenal d’armes varié qui permet la survie de l’agent selon les affrontements. Vous pourrez trouver pas moins 8 armes en fouillant bien les lieux (MAG, lance-grandes, fusil à pompe…) ainsi que des améliorations pour celles-ci pour leur permettre une meilleure aisance. En terminant le jeu une fois, vous pourrez même ajouter 6 nouvelles armes très puissantes contre des points qui sont obtenus en terminant des défis. Ce contenu post-game est bienvenu pour enrichir le jeu et lui rallonger sa durée de vie assez courte. J’ai mis 7h pour ma première partie en fouillant tous les recoins du jeu, et à peine 1h en faisant du speed run.

La petite nouveauté assez sympathique de ce titre, est l’ajout d’une esquive. En effet, en pressant une touche selon le timing d’une attaque d’un ennemi, Jill pourra effectuer une roulade pour éviter de se faire attraper. En dégainant au même moment, il y aura même un ralenti pour vous permettre de riposter. Celle de Carlos est un peu différente, car lui il contre-attaque d’un coup de poing au lieu d’une esquive, mais tout aussi efficace. Cette action permet de combler l’absence de riposte avec le couteau que l’on avait dans Resident Evil 2 Remake, comme dernier recours lorsque l’on se faisait choper. D’ailleurs ici le couteau n’est plus cassable.

 

Resident Evil 3 RemakeResident Evil 3 RemakeResident Evil 3 Remake

 

Conclusion

+ Les points positifs– Les points négatifs

 

  • Très beau graphiquement
  • Le duo Jill et Carlos
  • Un Nemesis plus déterminé que jamais
  • Les clin d’oeils à Resident Evil 2
  • Les défis et la boutique
  • De l’action, beaucoup d’action
  • Les esquives

 

  • Durée de vie très courte
  • Des éléments retirés du jeu original
  • Pas assez d’énigmes
Resident Evil 3

 

Ce Remake de Resident Evil 3 est une réussite. Très beau visuellement, de l’angoisse et beaucoup d’action. Malheureusement, on déplore un gros manque d’énigmes et de puzzles comme on en avait l’habitude dans la saga pour proposer beaucoup plus d’action. Malgré sa courte durée de vie, le contenu post-game offre de quoi enrichir le jeu avec des challenges diversifiés qui pourront vous permettre de débloquer des bonus. Nemesis plus déterminé que jamais, fera tout pour mettre la mains sur Jill qui ne se laissera pas faire come ça. Alors, fuyez ou ripostez ?

 

 

Ce test a été réalisé à partir d’un code éditeur sur Playstation 4.

 

 

 


0
0

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Stella Stella dit :

    0

    0

    @alex-dazman Ravi de voir que nous pensions la même chose 🙂
    Oui le mode Hell avec le lance roquettes c’est vraiment pas compliqué 😉
    Pensez à ne pas sauvegarder plus de 5 fois pour le rang S 😉

  2. Alex Dazman Alex Dazman dit :

    0

    0

    Très bon test qui met en valeur ses qualités et ses défauts; franchement je pense exactement la même chose. Il me reste le rank S en « Hell » pour avoir le platine, mais avec le Rocket L ça va mieux se passer 🙂

  3. Stella Stella dit :

    0

    0

    @ThierryThos Chacun son avis, personnellement j’ai adoré tout comme le 2 si ce n’est pas plus 😉

  4. Thierry Thos Thierry Thos dit :

    0

    0

    Le jeu tout moisi … Franchement ne le survendez pas s’il vous plaît les testeurs vous nous mentiriez ,de mon côté je peine à le finir pas par difficulté ou peur juste j’ai tellement de déception par rapport à l’original que j’ai la flemme d’y retourner 😅

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)