Test de Detroit Become Human : Ceci est votre histoire !





Detroit Become Human

 

Le nouveau jeu de Quantic Dream (Heavy Rain, Beyond Two Souls…) met en scène des androïdes en quête de liberté dans un futur proche. Detroit Become Human arrive-t-il à égaler ses prédécesseurs ?

 

Le scénario de base

Detroit Become human prend place dans la ville de Détroit en 2038. Dans ce futur proche, la vie a évolué avec l’arrivée d’androïdes qui fait partie intégrante de la société. Ayant une apparence humaine mais se distinguant par une LED sur la tempe et un uniforme, les androïdes sont créés et vendus par centaine, voire millier. Principalement acheté pour effectuer les tâches quotidiennes d’un foyer, ils sont aussi utilisés pour les divers entretiens de la ville, bureaux, hôtes, prenant peu à peu les emplois des humains. Ce fait ne fait pas l’unanimité, créant des pertes d’emplois chez les humains qui les méprisent. Peu à peu, cette méprise se transforme en haine chez certains qui se mettent à maltraiter leurs androïdes. Commence alors l’apparition de meurtre commis par des androïdes, normalement conçus pour obéir à leurs maîtres et être inoffensif envers les humains. C’est là que surgissent les déviants, des androïdes capable d’agir de leur propre chef et de ressentir des émotions.

 

Detroit Become Human Detroit Become Human Detroit Become Human

 

Trois personnages pour un destin incertain

Le jeu vous met aux commandes de trois androïdes distincts. Tout d’abord Connor, un agent spécial androïde qui est chargé d’aider la police à résoudre les crimes impliquant des androïdes. Il est chargé d’arrêter les déviants pour rétablir l’ordre public. Ensuite Marcus, l’androïde personnel d’un célèbre peintre qui devient déviant pour pouvoir le protéger est contraint de s’enfuir pour trouver un lieu qui promettrait liberté aux androïdes. Et enfin Kara, tout juste réparée du magasin après un accident, son propriétaire Todd, la ramène pour continuer d’effectuer ses tâches et retrouver Alice, la fille de Todd bien triste et silencieuse. Le destin de ces trois androïdes reposent entre vos mains. Ferez-vous de Connor un androïde exemplaire pour Cyberlife, qui saura rester rationnel durant ses enquêtes ou bien le ferez-vous remettre en question sa mission face à la souffrance de ses semblables ? Marcus sera-t-il le leader qui montrera le chemin de la paix entre les humains et les androïdes ou bien le chemin de la révolution et de la guerre civile ? Quant à Kara, saura-t-elle protéger Alice malgré le monde brutal qui les entoure ?

 

Detroit Become Human Detroit Become Human Detroit Become Human

 

Une multitude de possibilités scénaristiques

Detroit Become Human vous offre la possibilité d’écrire votre propre histoire grâce à ses nombreux embranchements scénaristiques. Chacun de vos choix auront des répercutions sur la suite et la vie des personnages. Vous pourrez ainsi découvrir l’histoire du jeu sous plusieurs angles et exploiter les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Si vous aimez les bonnes histoires et analyser chaque morceau du scénario, Detroit Become Human saura vous ravir. Les possibilités sont grandes au point que certains chapitres peuvent être totalement loupés si vous n’avez pas prit les décisions qui y mène. Chaque personnage peut mourir et ce dès le début du jeu, mais le jeu ne s’arrêtera pas pour autant car les branches scénaristiques explorent également leur mort, donnant encore plus d’ampleur à cette histoire.

 

Detroit Become Human Detroit Become Human Detroit Become Human

 

Graphismes et personnages détaillés

Le travail effectué sur le jeu est sublime, en particulier sur les personnages. La motion capture a été très poussée pour représenter chaque détail des visages. Les animations faciales sont très réalistes, les lèvres bougent exactement avec leurs paroles, les rictus ou expressions sont bien rendus. On peut admirer le grain de peau et les moindres petites cicatrices avec précision. Autre détail bien accentué, la pluie qui coule sur la peau des personnages. Cette pluie est d’ailleurs bien représentée sur les décors la rendant réaliste. L’interaction avec l’environnement et les décors est elle aussi soignée, les personnages montent une marche par marche et saisissent les objets là il où faut. Le jeu dispose d’une touche pour changer l’angle de la caméra permettant de mieux explorer les environnements malgré les changements de direction que peut effectuer le personnage quand la caméra change d’angle.

 

Detroit Become Human Detroit Become Human Detroit Become Human

 

L’univers et des points à soulever

Le jeu possède un univers remplie d’émotions, l’origine même des déviants. Explorant un sujet comme la liberté et le combat d’une identité, Detroit vous fera admirer les androïdes dans leur cause. Avec des scènes poignantes comme la marche des androïdes menée par Marcus, tel un messie où le combat intérieur des personnages principaux pour se délivrer de leur esclavage. Ce dernier point m’a quelque peu troublé sous un certain aspect. Pour des raisons évidentes de ne pas révéler davantage de détails scénaristiques, le contenu qui suivra sera masqué par une balise spoiler.

Afficher le spoiler
Comme je le disais, les trois personnages principaux se livrent un combat intérieur pour devenir un déviant et revendiquer leurs identités. Seulement, par plusieurs reprises dans le jeu, on peut voir Markus convertir d’autres androïdes en déviants juste en les touchant et leur murmurer « tu es libre » . Il arrivera même par la suite à les convertir sans toucher. Alors même si on peut comprendre que peut être ils sont atteint par la cause ou que Markus débloque leur programme, je trouve ça un peu décevant du fait que ça entache leur combat de liberté et de choisir leur voix. Je trouve d’ailleurs Markus le personnage le moins expressif, il a toujours une tête neutre sans réelles émotions, alors que la base même du déviant est de ressentir des émotions. Ce sont mes deux gros points négatifs du jeu.

 

Detroit Become Human Detroit Become Human Detroit Become Human

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Multiples possibilités scénaristique
  • Animations faciales remarquables
  • L’histoire
  • les personnages
  • La bande son
  • Graphismes sublimes

 

  • Markus non expressif
  • Quelques incohérences
Agony

 

Quantic Dream a une nouvelle fois réussi son pari avec la conception de Detroit Become Human, un réel jeu scénaristique aux embranchements multiples. Porté par trois personnages détaillés dont le destin repose sur nos mains grâce aux différents choix proposés, vous pourrez choisir de mener un combat pour la liberté des androïdes par la voie pacifique ou mener une révolution.

 

 

 

 

4
0

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Grosminet57 dit :

    1

    0

    Merci pour ce test très complet 😉

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils