Test de Anthem : Volez sur les terres du Bastion !





Anthem test

Les maîtres du RPG de chez Bioware se lancent, en association avec Electronic Arts, dans un shooter multijoueurs à la Destiny, sous le nom de Anthem.

 

Un contexte mythologique poussé

Anthem vous plonge directement dans le feu de l’action. Une équipe de Freelancers, des lanciers indépendants ayant choisit d’explorer les terres dangereuses au-delà des murs pour protéger l’Humanité, tente d’empêcher le Dominion de s’emparer d’une relique des Démiurges. Les Démiurges sont des êtres suprêmes, des dieux qui ont créés le monde d’Anthem avec tous ses êtres grâce à l’Hymne de la Création qui est présente dans toute chose. Malheureusement ils ont quitté ce monde avant d’avoir pu le terminer et on laissé derrière eux leurs instruments connus sous le nom de reliques des Démiurges. Sans les divinités, le pouvoir de l’Hymne est incontrôlable et forme des cataclysmes ou libère de terribles créatures au contact de reliques. Le rôle des Freelancers est principalement de prévenir de ces cataclysmes en empêchant les reliques de s’adonner à l’Hymne. Vous commencez comme ceci, empêcher le Dominion de s’emparer de la relique des Démiurges qui pourrait façonner le monde à leur image s’ils parvenait à la maîtriser. Son pouvoir, évidemment trop grand, un cataclysme s’en échappe finalement pour former le Maelström qui détruit la ville de Liberalia et provoque la mort de beaucoup de monde dont des Freelancers. Autrefois de véritable héros, les Freelancers sont depuis devenus impopulaire. Deux ans après ce cataclysme, vous vous retrouvez à Fort Tartis, une base de Freelancers qui reprennent petit à petit des contrats pour polir leur réputation et protéger les civiles des créatures naissantes du Maelström et prévenir d’autres cataclysmes.

Voilà pour résumer l’univers d’Anthem. Il y a beaucoup d’entrées d’informations lorsque vous commencez votre aventure que vous ne pouvez malheureusement pas encore étudier à votre aise, à cause de son orientation multijoueurs qui vous ne autorise pas beaucoup à rester inactif pour étudier le cortex, le menu du jeu. Ce cortex regorge d’information en tout genre, sur l’histoire, les événements importants passés, les personnages rencontrés, toutes les missions à réaliser et terminées et tous les défis en cours. Il y a beaucoup d’informations à ramasser sur le terrain pour alimenter et mieux comprendre tout cet univers (pas loin de 300).

 

Anthem Anthem Anthem

 

Freelancers et Crypteurs

Vous incarnez donc un Freelancer qui doit être équipé d’un Javelin pour pouvoir explorer les terres dangereuses du Bastion. Ces Javelins sont des exosquelettes découpés en quatre catégories pour une technique de combat différente. Vous pouvez contrôler un Commando, qui est le Javelin le plus polyvalent, un Colosse qui est un Javelin plus imposant pour une force brute. Ou encore l’Intercepteur, le Javelin le plus agile ou bien la Tempête, un Javelin qui maîtrise plusieurs éléments comme le tonnerre ou le givre. A vous de choisir ce qui vous correspond le plus, mais vous pourrez changer sans problème dans la suite de vos aventures pour essayer une nouvelle approche et découvrir le jeu d’une autre façon. Le côté RPG intervient avec les Javelins qui peuvent être améliorés et personnalisés à la Forge. Entre les armes, les équipements de soutiens ou les composants, vous pourrez faire évoluer votre Javelin pour mieux appréhender les dangers du Bastion. Sur le terrain, vous n’êtes pas seul. En plus d’être accompagné par 3 autre joueurs, vous aurez l’aide d’un Crypteur, des personnes qui peuvent communiquer par télépathie avec vous pour vous aiguiller lors de vos missions. Grâce à un connecteur et un amplificateur, le Crypteur et le Freelancer peuvent alors communiquer sur de longues distances et partager des informations pour atteindre leurs objectifs et accomplir leurs missions.

 

Anthem Anthem Anthem

 

Un univers et des graphismes sublimes

Anthem en envoie plein les yeux ! Son univers est magnifique avec des panoramas sur des terres luxuriantes, des chutes d’eaux ou encore des forêts. Cette terre inachevée et en perpétuelle évolution offre vraiment un univers incroyable. Son bestiaire quelque peu limité, propose des créatures dangereuses sur terre comme dans les airs. Vous pourrez éventuellement croiser des Lycans, Anrisaures ou des Wywerne. Au total, ce n’est qu’une petite dizaine de monstres que vous pourrez affronter. Les PNJ que vous côtoyez à Fort Tartis ont également un réalisme très poussé. C’est la première fois que je vois des expressions du visage aussi détaillés (clin d’oeil, sourire, haussement des sourcils…) et des dents qui paraissent naturels. Le cycle jour/nuit offre une vision toujours aussi superbe de l’univers d’Anthem et l’exploration libre permet de s’aventurer dans des zones aquatiques, souterraines ou aériennes.

 

Anthem Anthem Anthem

 

Un gameplay fluide

Le must dans Anthem, c’est de pouvoir voler avec le Javelin. Très agréable et il même possible de ressentir les propulseurs. Par contre, c’est de courte durée car les propulseurs sont très vite en surchauffe… Il est donc obligatoire de poser le pied au sol pour pouvoir retourner dans les airs. En plus de pouvoir voler dans les cieux du Bastion, vous pouvez également parcourir les eaux et en ressortir pour continuer votre vol. C’est vraiment classe. Vous parcourez les terres dangereuses à la troisième personne et êtes équipés de deux armes plus celles de lancer. La fluidité est excellent malgré l’équipement d’un Javelin. Entre saut, esquive et vol, tous les coups sont permis. Gros bémol, c’est l’impossibilité de placer un marqueur sur la carte pour pouvoir se rendre dans une zone en particulier, de même à l’intérieur de Fort Tartis. En effet, vous serez à la première personne dans le Fort et vos déplacements seront réduits. C’est le lieu où vous sont donnés les missions en parlant aux PNJ. Il sera d’ailleurs compliqué par moment à les trouver à cause de ce manque de marqueur qui n’offre aucun repère dans la zone et la lenteur des déplacements.

Il y a 3 façons de jouer à Anthem. Toujours en ayant la possibilité d’être accompagné jusqu’à 3 autres joueurs, vous pouvez suivre les missions de l’histoire et ses divers contrats pour protéger les citoyens. Vous pouvez également partir librement en exploration du monde, pour voler, ramasser des matériaux, trouver des sceaux et bien plus encore. Pour les friands de challenge, vous pouvez également vous adonner aux forteresses, des donjons qui renferment des récompenses exceptionnelles au prix de combats plus ardus.

 

Anthem Anthem Anthem

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Voler avec le Javelin !…
  • Graphismes sublimes
  • Gameplay fluide
  • Un bon doublage

 

  • … Bien que trop court !
  • Beaucoup de chargements et longs
  • Beaucoup de bug et de crash
  • Très répétitif
  • Pas de marqueur sur la carte
Anthem

 

Anthem propose son propre univers façonné avec sa mythologie bien que poussée, vous plonge trop vite dans le bain et devez lire et apprendre vous-même tous les éléments de son contexte. Son gameplay jouissif grâce à son système de vol peut vite décevoir à cause de sa limite ultra courte. Les combats en souffriront moins par son rythme effréné et le loisir de revêtir un Javelin sur mesure. En étant accompagné de 3 autres joueurs, vous pourrez accomplir les nombreuses missions qui s’offrent à vous, bien qu’elles soient toujours du même style et donc très répétitives.

 

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur sur Playstation 4.

 

 

 

1
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils