Test de Shadow of the Colossus : Un beau remake rempli de défauts





Shadow of the Colossus test

 

Le remake de l’oeuvre de Fumito Ueda, Shadow of the Colossus, revient 12 ans après sa sortie originale sur PS2. Reparti de zéro, ce remake saura-t-il (re)conquérir les joueurs ?

 

Braver les terres interdites

Shadow of the Colossus met en scène le personnage de Wander, une jeune guerrier qui s’aventure vers les terres interdites malgré tous les avertissements et les risques que cela peut représenter. Accompagné de son fidèle cheval, surnommé Agro, Wander emmène sa promise Mono qui est sous l’emprise d’une malédiction. Prêt à tout pour la réveiller, il décide de partir vers les terres interdites et grâce à l’épée sacrée en sa possession, il va conclure un marché avec une entité nommée Dormin. Cette entité lui confiera alors la tâche d’affronter 16 colosses terrés dans chaque coin des terres interdites.

 

Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus

 

Des graphismes revus à la hausse

Pour le remake de Shadow of the Colossus, les graphismes ont été retravaillés depuis le point de départ. Et le résultat est tout bonnement bluffant. Les décors de l’univers du jeu sont très réalistes : brins d’herbe, grains de sable ou encore les montagnes. Chacune de vos virées sur le dos d’Agro, rend les balades pleines d’admiration et de contemplation sur les paysages divers et variés des terres interdites. En effet, vous pourrez parcourir des plaines verdoyantes sous le soleil radieux, des forêts boisées, des déserts de sables sous le soleil aride ou encore des terres désolées sous une brume menaçante. Les colosses, en plus d’être impressionnants par leur taille colossale, sont également très bien détaillés avec leurs poils qui serviront de prises pour votre personnage et leur roche qui servent d’armure. Seul Wander manque un peu de détails quand on étudie son visage de plus près qui est un peu trop lisse.

 

Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus

 

Un gameplay peu maniable

Bien que les graphismes aient subi un changement radicale, le gameplay quant à lui est resté inchangé et ce n’est pas pour le meilleur. En effet, la maniabilité manque affreusement rendant le gameplay un véritable calvaire. Rien que la chevauchée à cheval est un véritable défi. En effet, Agro met un certain temps pour se décider à galoper et encore plus pour se décider à s’arrêter. Le moindre obstacle sur votre chemin le stoppe et le pousse même à faire un demi-tour, rendant les sentiers les plus étroits très délicats. La caméra est indomptable, bien qu’elle mette en avant les magnifiques décors du jeu, si vous changez d’angle pour mieux voir où aller ou regarder les colosses, elle veut systématiquement revenir à sa place d’origine rendant l’immersion désagréable. Surtout durant les combats contre les colosses, leur taille affole souvent la caméra lorsqu’ils sont trop proches de vous.

 

Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus

 

Des combats titanesques

Le véritable point fort de Shadow of the Colossus et c’est sur quoi repose le jeu, ce sont les affrontements des 16 colosses. En effet, dans ce jeu vous ne verrez aucun autre ennemi que ces colosses. Les terres interdites sont complètement vides, hormis quelques lézards et oiseaux qui y vivent. Vous êtes donc libre de parcourir ces terres comme bon vous semble. Lorsque vous êtes prêt pour partir à l’affrontement d’un colosse, il suffit de suivre le faisceau lumineux de votre épée lorsqu’elle est brandit. Une fois arrivée sur le lieu, le colosse surgit alors, donnant des scènes imposantes face à leurs entrées remarquables. Le personnage de Wander est vraiment minuscule à côté de ces terribles titans. Mais fort heureusement, ils disposent de points faibles permettant au joueur de les vaincre stratégiquement. Pour cela, vous devrez moyen de grimper sur eux, la plupart du temps avec les éléments du décors, et vous devrez vous agripper à leurs poils pour escalader leur corps. Les colosses sont lents mais une fois que vous êtes dessus, ils n’hésiteront pas à s’agiter pour essayer de se débarrasser de vous, tel une mouche sur le dos d’une vache. La musique suit votre avancée, et lorsque vous parvenez à vous agripper aux colosses, l’épique s’intensifie tout comme les combats.

 

Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus Shadow of the Colossus

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Les combats épiques
  • De beaux graphismes
  • La bande son

 

  • Un gameplay horrible
  • Une caméra capricieuse
  • Durée de vie courte
Shadow of Colossus

 

Le remake de Shadow of the Colossus est une véritable réussite du côté graphique et son concept d’affrontement face à des colosses accompagné d’une magnifique bande son est tout bonnement épique. Seulement son gameplay n’a subi aucune amélioration et est vraiment peu maniable rendant la jouabilité extrêmement agaçante, le tout accompagné d’une caméra capricieuse qui n’arrange rien. C’est vraiment dommage pour un jeu qui reposait sur un concept vraiment unique et qui mériterait vraiment mieux !

 

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur

 

 

 

2
0

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Robusto dit :

    0

    0

    Merci pour ton test Stella ! J’hésitais à le prendre, et bien je vais attendre que son prix baisse un peu… Je l’avais pas fait, ni sur PS2, ni sur PS3. Il faudra quand même bien que je ne passe pas à côté. Mais je vais attendre encore un peu du coup 🙂

    • Stella dit :

      0

      0

      Je ne l’avais jamais fait non plus mais j’entendais toujours beaucoup de bien dessus ! Il est franchement bien sur le concept, des combats épiques face à des colosses impressionnants, mais malheureusement le gameplay gâche tout pour moi. C’est un gameplay vieux de +10 ans et ça se ressent beaucoup. Avec tous les jeux qu’on a l’habitude de jouer maintenant, on sent vraiment la différence. C’est dommage sinon il aurait été excellent 🙂

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils