Test de Kingdom Come Deliverance : Un RPG réaliste à la mode médiévale





Kingdom Come Deliverance

 

Développé par le petit studio Warhorse Studios, Kingdom Come Deliverance est devenu un projet ambitieux se hissant non loin des rangs des autres titres du genre.

 

Henry, le fils du forgeron

Kingdom Come Deliverance prend place au Moyen-Age, durant le XVème siècle, dans la région de la Bohème situé en Europe centrale. Retraçant des faits historiques et accompagné par l’écriture de Warhorse Studios, le jeu se situe dans le contexte sombre qu’à laissé la mort de l’Empereur Charles IV. En effet, ce fut le Seigneur Venceslas, son fils aîné, qui hérita de la couronne mais c’était sans compter sur la trahison de son demi-frère, Sigismond roi de Hongrie, qui profita de sa faiblesse pour le capturer et laisser la Bohême sans roi et libre d’être pillée de ses richesses. C’est ainsi qu’Henry, fils du forgeron de Skalice se retrouvera un beau matin, témoin du massacre de son village natale et de ses parents. Le dernier souvenir de son père est une épée forgée pour le Seigneur Radzig Kobyla, qu’il lui a demandé de livrer. Malheureusement, cette épée lui sera volée et le seul but d’Henry sera de venger sa famille et de retrouver l’épée forgée par son père. Pour cela, il rejoindra les rangs du Seigneur Radzig afin de retrouver les responsables.

 

Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance

 

Du gameplay basé sur le réalisme

Comme dit précédemment, Kingdom Come Deliverance est un RPG médiéval. Mais contrairement à beaucoup de RPG, vous n’aurez pas cette fois-ci des dragons à combattre ou autres créatures maléfiques, ni de magie à apprendre pour vaincre pour vaincre vos ennemis. Non, le jeu repose sur un système réaliste et reprenant les coutumes du Moyen-âge. En effet, Henry devra se nourrir régulièrement et dormir pour garder une bonne forme. S’il ne se nourrit pas, il commencera à être affamé et pourra même mourir de faim. La qualité de son sommeil dépend également d’où il dormira. Si Henry se repose dans un bon lit douillet, il récupérera plus vite que s’il dort dans une vieille couche de foin. Il en va de même pour son apparence, votre personnage sera sale où même couvert de sang s’il se bat, il faudra donc qu’il se lave pour être propre, important si vous ne voulez pas que les PNJ vous prennent pour un vulgaire mendiant. Il en est d’ailleurs de même pour vos vêtements. Votre charisme en sera affecté, il vaut donc mieux porter des vêtements de qualité si vous voulez persuader vos interlocuteurs à vous donner les réponses que vous cherchez. Henry possède toute une pile de compétences qu’il faudra améliorer pour parvenir à avancer dans le jeu. Comme les compétences de combats, qui vont aux mains nues, à l’épée ou bien à l’arc, mais également les compétences plus intellectuelles, comme l’éloquence, la lecture ou l’herboriste. Vous commencez donc le jeu sans aucune connaissance et ce sont vos choix de jeu, comment vous souhaitez arborer les choses qui influenceront sur l’évolution de votre personnage et de ses compétences.

 

Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance

 

Un choix de route libre

Kingdom Come Deliverance est un jeu où vous pouvez choisir la voie que vous voulez emprunter. En effet, il est très possible de réaliser le jeu entier sans jamais ne tuer une seule personne et de rester un honnête homme. En effet, chaque délit comme agresser une personne, crocheter des serrures, entrer chez les gens sans permission ou voler, sera signaler aux gardes qui vous chercheront et pourront vous mettre en prison. Mais le jeu propose d’innombrable alternatives si vous développez un peu vos compétences. Ainsi, vous pouvez persuader les gardes de vous laisser tranquille si votre niveau d’éloquence est plus élever ou bien leur faire peur si votre force le permet. Il y a toujours la solution de la fuite ou du pot-de-vin. Comprenez que chacune de vos quêtes possèdent plusieurs solutions pour être réussies, rendant Kingdom Come Deliverance vraiment plaisant.

 

Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance

 

C’est beau mais ça bug

Les cinématiques de Kingdom Come Deliverance sont vraiment magnifiques. La direction artistique du jeu a fait un très beau travail, notamment sur les jeux de lumière. Les graphismes in-game sont également beaux si on ne regarde pas de trop près. En effet, lorsque les buissons et autres feuilles arrivent au premier plan, on voit tout de suite les détails manquants. Ce n’est sans compter sur les chargements de textures parfois long, qui font apparaître au fur et à mesure les bâtiments ou vêtements des PNJ. Ces problèmes sont très fréquents, ce qui est dommage. Lorsque le temps change et que la pluie tombe, il arrive que ça soit des traits pixelisés qui apparaissent à l’écran. Mais Kingdom Come Deliverance possède un atout majeur, la possibilité d’explorer d’immenses forêts qui sont très fidèles à la réalité avec leur ambiance nature, les petits oiseaux chantant. Il est bien rare dans un jeu vidéo d’avoir des lieux de ce genre aussi bien travaillé.

 

Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance Kingdom Come Deliverance

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Un RPG médiéval réaliste
  • Belle direction artistique
  • Plusieurs possibilité de réaliser les quêtes
  • Bonne durée de vie
  • De très belles cinématiques

 

  • Beaucoup de bugs
  • Crochetage bien trop compliqué !
  • Chargement des textures long
Kingdom Come Deliverance

 

Kingdom Come Deliverance est un excellent RPG qui se calque à la réalité où il faut faire attention à son personnage et développer ses compétences pour choisir quelle voie prendre lors des différentes quêtes. Ainsi, les possibilités sont nombreuses et le joueurs peut toujours opter pour une autre solution s’il coince quelque part. Kingdom Come Deliverance n’a pas à rougir face à un The Elder Scrolls, si ses nombreux bugs sont un tant soit peu corrigé.

 

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur

Acheter Kingdom Come Deliverance sur Amazon :

 

 

3
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils