Test de Tom Clancy’s The Division 2





The Division 2

En 2016 sortait le premier opus, 3 ans après Ubisoft sort The Division 2 qui reprend les mêmes mécaniques avec un contenu plus conséquent.

 

Bienvenue dans la capitale

7 mois séparent les événements du premier opus à celui-ci. Oubliez les rues enneigées et le froid hivernale de Manhattan, pour laisser place maintenant à Washington dans un tout autre climat. Vous recevez un appel de détresse de la capitale qui est en proie à des attaques de trois dangereuses factions : les Hyènes, les Parias et les True Sons. Après la pandémie du Black Friday, la capitale a des airs apocalyptique et profite aux gangs qui terrorisent les civils qui tentent de survivre. Ayant pour base la Maison Blanche, votre objectif est d’aider les civils et les refuges, tout en ramenant l’ordre en éliminant les membres des factions. L’histoire n’étant pas l’élément principal de ce genre du jeu, il est surtout relayé au second plan après avoir transmit les bases. Il sera possible d’avoir quelques cinématiques en avançant dans les missions principales, mais pour les plus curieux il faudra récolter les échos pour en savoir davantage. En effet, comme le premier jeu, ces échos sont des fragments audio qui se récoltent un peu partout, permettant d’obtenir des informations passées.

 

The Division 2The Division 2The Division 2

 

Reproduction parfaite de la capitale

Les développeurs n’ont pas lésiner sur les détails et offre une incroyable reproduction de la ville de Washington à grande échelle. La fidélité de la ville est à couper le souffle, le tout remanié à la sauce post-apocalyptique dans un environnement dangereux. Les célèbres monuments ne sont pas en reste, avec la Maison Blanche comme base, rien que ça. Le monde ouvert de The Division 2 vous permettra de partir en exploration de la ville pour y admirer chaque détails et lieux historiques. En vous promenant dans les rues, vous pourrez remarquer la flore qui reprend peu à peu ses droits et pourrez tomber sur un cerf qui se ballade lui aussi. Il n’y a pas de musique lorsque vous êtes en dehors d’une mission et partez en exploration, juste des effets sonores comme le vent faisant flotter les drapeaux, le bruits des animaux errants ou les tirs des armes des factions contre les civils que vous pouvez aller aider.

 

The Division 2The Division 2The Division 2

 

Gameplay solo et coop

The Division 2 est un mélange de TPS et de RPG avec beaucoup de loot. Votre but premier est d’aider la ville en améliorant votre base et les refuges que vous trouverez lors de votre exploration. Vous pourrez les améliorer en progressant dans l’histoire et les missions annexes et en récoltant des points de techno. Vous devrez donc pour cela abattre les factions ennemis grâce aux armes dont vous êtes équipées. Vous pouvez possédez deux armes principales et une arme poing ainsi que deux compétences actives qui sont l’atout du jeu. En effet, vous pourrez choisir entre tourelle, drone ou mines téléguidées, vous en débloquerez au fil de votre progression. J’apprécie particulièrement la tourelle qui apporte une réelle aide dans les phases de combat, malgré une IA assez intelligente. En effet, les ennemis ne restent pas à leur place et tentent de vous approcher et vous débusquer. Il est donc dangereux de rester cacher à la même place, sauf si une tourelle vous donne un petit coup de pouce ! Même si le jeu peut être abordé en solo, il est plutrecommandé d’être accompagné pour mieux contenir les vagues ennemis lors des différentes missions. Il vous sera possible d’envoyer des appels à l’aide pour que des joueurs viennent vous apporter votre soutien et vous verrez régulièrement des joueurs faire de même.

 

The Division 2The Division 2The Division 2

 

Dark Zone et contenu End Game

Déjà présente dans le premier titre, la Dark Zone fait son grand retour mais cette fois ci sous forme de trois grandes zones. Y accédez ne sera chose aisé car les chemins y menant sont bien gardés et vous demanderont déjà d’avoir un bon niveau. Une fois dans la Dark Zone, votre niveau est égal pour tous et se repose uniquement votre agilité au combat. Ici, votre objectif est de looter des armes et du matériel pour les extraire. Il est possible de passer rénégat en activant une borne, mais attention aux autres joueurs qui seront prévenus de votre action. Une fois les Black Tusks arrivés, vous vous retrouverez dans le chaos total où tout est permis et les niveaux et équipement rétablis dans leurs véritable force.

Une fois que vous atteint le niveau maximum du jeu, qui est le niveau 30, et terminée l’historie, votre partie est loin d’être terminée. Une nouvelle faction fera son apparition et pas la plus douce, celle des Black Tusks ! Lourdement armé et résistant, ils auront reprit le contrôle de vos points sécurisés et vont vous donner du fil à retordre. Fort heureusement, 3 spécialisations seront maintenant accessible : Démolisseur, Tireur d’élite et Survivaliste. Un arbre de talents y sera associé vous permettant d’obtenir des bonus afin de défier vos ennemis et réussir les forteresses.

 

The Division 2The Division 2The Division 2

 

Conclusion

+ Les points positifs– Les points négatifs

 

  • Très belle reproduction de Washington
  • Les graphismes
  • Un gameplay maîtrisé
  • Beaucoup de contenu
  • La Dark Zone

 

  • Plus axé coop que solo
  • Scénario en retrait
  • Il reste des bugs
Anthem

 

The Division garde son gameplay d’origine avec un système de compétences actives très utile. Bien que jouable en solo, l’IA assez maline favorise l’action en groupe pour mieux appréhender les vagues ennemis qui n’hésiteront pas à venir vous débusquer de votre cachette. Déjà fort en contenu, une fois l’histoire bouclée et le niveau maximum atteint, vous pourrez vous confronter à un tout nouveau contenu qui apportera son lot de difficulté. Entre ça, la Dark Zone ou encore les forteresses, The Division 2 apporte un contenu riche et varié !

 

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur sur Playstation 4.

 

 

 

Achetez Tom Clancy’s The
Division 2 sur Amazon :
Achetez Tom Clancy’s The
Division 2 sur la Fnac :
Resident Evil 2

 

 

2
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils