Test de Outward : Un RPG de survie très exigeant





Outward

Développé par Nine Dots Studio et édité par Deep Silver, Outward se présente comme un RPG de survie où le personnage n’est pas un héro mais une banale personne qui part vers une aventure aux nombreux dangers.

 

Le Prix du Sang

Outward se déroule dans le monde de Aurai où les terres sauvages sont remplis de dangers. Le personnage que vous incarnez vit à l’abri derrière les murs de la ville Cierzo, mais la sécurité offerte par la tribu de la ville se soumet à de dures lois. En effet, un délit commis par une personne se répercute sur toute sa lignée et est appelé Prix du Sang. C’est ce dont est victime votre personnage, à cause de sa grand-mère qui a ruiné la tribu par la passé. Vous devez donc payer le prix des erreurs passées. Avec l’aide de Yzan, votre personnage est parti en expédition maritime afin de récolter l’argent qui pourrait payer ses dettes. Mais malheureusement, le navire s’est échoué aux portes de Cierzo et toute votre récolte a fini au fond de l’eau. Yzan suspecte un sabotage à cause du phare éteint cette nuit là, mais quel qu’il en soit, le village est en colère contre vous et réclame l’argent que vous leur devez sous 5 jours, sinon quoi vous serez expulsé de votre foyer. Vous n’avez alors plus le choix, vous aller devoir vous aventurer au-delà des murs et affronter les nombreux dangers extérieurs pour vous créer votre propre destinée.

Au début du jeu, vous aurez la possibilité de créer votre personnage grâce à l’éditeur. Les possibilités sont peu nombreuses, entre le choix d’un personnage masculin ou féminin, sa race, quelques choix de visages, coiffures et couleurs. Le scénario n’est pas ouvert et entre coupé de cinématiques mais par des images et un texte explicatifs pour résumer les choses. La survie se veut d’entrée de jeu pour vous lâcher dans le monde de Aurai avec seulement un petit contexte narratif et vous laisser libre dans votre choix d’aventure.

 

Outward Outward Outward

 

Le RPG qui ne vous tient pas par la main

Vous êtes totalement livré à vous-même dès le début le jeu. Outward ne comporte aucun indicateur de quêtes ou quoi que ce soit d’autre pour vous guider dans votre aventure ! Lorsque vous parlez à un personnage qui vous demande une faveur, il vous donnera des indices qui sont écris en bleu et c’est à vous de vous débrouiller pour trouver le lieu et l’objet en question grâce à ces éléments d’informations. Vous avez tout de même dans le menu un journal qui regroupe vos quêtes pour vous remémorer ce que vous avez en cours. L’interface comporte une boussole en haut afin de vous repérer dans l’orientation. Vous pouvez ouvrir une carte de la région et du monde, mais aucun indicateur de votre position ou d’objectif n’y sera affiché ! Vous devez vous débrouiller par vous-même pour vous orienter grâce à la boussole et aux éléments qui vous entourent pour savoir où vous vous trouvez. Les villes et lieux importants sont tout de même indiqués pour justement vous repérer. Vous devez donc voyager en repérant les montagnes et battisses et poursuivre selon le point cardinal. Autant vous prévenir, vous risquerez souvent de vous perdre surtout si vous êtes attaqués et succombez.

Il n’y a pas vraiment de mort dans Outward. Lorsqu’un ennemi ou un monstre vous met KO, vous perdez connaissance et un scénario aléatoire se déclenche. Vous pouvez être secouru par un étranger qui passait par là et qui vous laisse dans un endroit sûr avec quelques provisions ou bien prisonnier de bandits qui vous emmènent dans leur camp afin de vous y pendre. Dans tous les cas, vous reprendrez connaissance et devrez récupérer vos affaires non loin. L’endroit où vous vous réveillerez peut être n’importe lequel, éloigné de votre dernière position ou non. Seul votre sens de l’orientation peut vous aider. Il n’y a qu’une seule sauvegarde dans le jeu et ne pourrez pas espérer reprendre avant de « mourir » pour éviter une mauvaise situation. Chacune de vos actions et décisions sont donc primordiales d’être réfléchies avant.

 

Outward Outward Outward

 

Un sac de survie, l’élément essentiel

Outward est un RPG de survie, c’est même une simulation de survie avec tous ces éléments qui ne vous aident pas. En effet, en plus d’être livré à vous-même dans une nature sauvage et dangereuse, il faut également se méfier de son environnement. Le temps joue également son rôle dans un cycle jour/nuit mais également de saisons et de températures. Si le personnage à froid, il peut attraper un rhume ! Il faudra donc surveiller la météo et s’habiller en conséquence. Pour cela, il est essentiel d’avoir sur vous un sac pour vous permettre de transporter tout ce qu’il vous faut pour survivre sur les terres sauvages. Le jeu vous permet 3 sortes de transports. Il y a ce que vous pouvez être équipé comme les vêtements ou les armes. Il y a les poches lorsque vous portez un vêtement qui en possède. Notez que la capacité de la poche peut changer selon le vêtement. Et enfin, il y a le sac qui permet de transporter davantage de choses. Il y a évidemment différents sacs qui permettent d’agrandir l’espace de stockage. Plus vous transportez de choses, plus vous serez lourd. Il faudra donc veiller à ce que vous transportez. Il y a les choses essentielles comme l’eau et la nourriture. Mais attention, il faudra une gourde pour pouvoir avoir de l’eau et trouver des points d’eau pour pouvoir la remplir. Si vous êtes en bord de mer, l’eau salée devra être bouillie pour pouvoir être bue convenablement. La nourriture se dégrade au fil du temps et finit par pourrir, il faudra également faire très attention car vous pouvez tomber malade à cause de la nourriture. Vous avez une jauge de faim, de soif et de sommeil, il faudra donc veiller sur les états de votre personnages.

Le sac a vraiment une importance capitale dans votre voyage à Aurai. Malheureusement il peut être accommodant durant les combats à cause de son poids, mais une touche spéciale est assignée au sac pour vous permettre de le déposer à terre et de vous battre plus aisément. En cas de KO, lorsque vous vous réveillez sans rien, pas d’inquiétude votre sac et vos affaires ne sont pas perdus. Si aucun icône d’aide n’apparaît pour le reste du jeu, le sac lui oui. Vous pourrez donc toujours le retrouver ainsi que son contenu mais attention toutefois à l’argent qui lui peut être volé.

 

Outward Outward Outward

 

La maîtrise du gameplay

Lorsque vous partez en exploration la première fois, vous serez vite tenté d’affronter les ennemis sur le chemin pour leur mettre une raclée. Grave erreur, car ça sera sans doute vous qui prendrez une raclée. Il faut beaucoup de préparation avant de vous lancer dans les combats car vous ne serez pas de taille au début sans aucun équipement qui ne tienne la route. C’est vraiment de la survie et le moindre coup entraîne des blessures qui saigneront et réduiront votre santé maximum et pourrez vous soigner un peu avec des bandages fabriqués ou avec de la chance une potion trouvée. De plus, vous pouvez aussi attraper une maladie avec des blessures. Il faut vraiment faire attention à tout dans Outward. Vos premières heures de jeu devront donc être consacrées à vous mettre en quête de meilleurs équipements, d’apprentissage de sorts et de compétences et éviter les ennuis. Il n’y pas de points d’expérience et de niveaux, la difficulté est unique.

En explorant, vous pourrez ramasser bon nombres de choses que vous pourrez utiliser dans vos fabrications ou recettes. C’est l’outil de gameplay important pour créer tout ce que vous avez besoin. Vous pourrez créer des feux de camps, y déposer dessus une marmite pour préparer votre nourriture ou bien un kit d’alchimie pour préparer vos potions. Mais pour cela, il faudra allumer un feu et pour allumer le feu il faudra un silex. Rien ne se fait tout seul, vous devez absolument avoir les matériaux nécessaires pour tout. Un harpon pour pouvoir pêcher un poisson, une pioche pour pouvoir extraire des minerais, une torche pour pouvoir vous éclairer…

Lorsque vous aurez maîtrisé tous ces éléments, vous pourrez partir en quête d’aventure plus pimentée pour explorer les nombreux donjons et dangers du jeu. En plus de l’histoire principale, Outward possède des factions qui ont leurs scénarios dédiés. En décidant d’en rejoindre une, vous pourrez effectuer leurs quêtes.

 

Outward Outward Outward

 

Conclusion

+ Les points positifs – Les points négatifs

 

  • Une vraie simulation de survie
  • Déposer/ramasser le sac à dos
  • Tous les petits détails de gameplay
  • Très bonne durée de vie
  • Possibilité de jouer en coop
  • Pas de mort mais des KO scénarisés

 

  • Les graphismes ne sont pas fous
  • Un jeu pas à la portée de tout le monde
  • Combats lourds
  • Une seule sauvegarde
Outward

 

Outward est une réelle simulation de survie qui vous oblige à bien vous préparer avant de vous diriger vers les choses sérieuses. Le jeu est destiné à un public avisé dans le genre, qui n’a pas peur de la frustration des combats ratés et des longues heures de préparation et de fouilles. Ne disposant d’aucune aide et comptant sur votre sens de l’orientation, vous serez amené sans doute moult fois à être perdu sur les terres sauvages d’Aurai qui ne manque pas de péripéties à vous offrir.

 

Ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur sur PS4

 

 

 

1
0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire (Aucun champ n'est obligatoire)

Aller à la barre d’outils